Kostenloser Versand ab 100 (CHF | € | $) Bestellwert

Einkaufswagen

  • Es befinden sich keine Produkte im Warenkorb.

Bild Alt

Swiss Fashion DG

Roberto Cavalli: Vom Herzen Italiens zum internationalen Erfolg

Les débuts

Roberto Cavalli nait le 15 Novembre 1940 à Florence en Italie.

En 1957, Cavalli est admis à l’académie des arts de Florence pour suivre la voie de son grand-père qui était architecte. Il commence à fréquenter une étudiante en arts, et à ce moment-là, tout bascule ! « Elle était élégante, une belle femme italienne », dit Cavalli de sa première femme lors d’une interview à l’Evening Standard.

Sa fortune augmente considérablement en 1960, lorsqu’un de ses amis lance une marque de vêtements en laine et lui demande de peindre à la main certaines pièces de la collection. L’opération est un succès, et Cavalli peaufine son art de l’impression sur tissu. Il commence alors à créer des T-shirts et jeans avec un style hippie-chic qui fait un vrai carton avec la jeunesse italienne. Durant quelques temps, il travaille auprès de Mario Valentino pour ses cuirs et suédines.

Les premières innovations

A ce moment, il se confie auprès du Evening Standard : « J’avais cette idée de faire de l’impression sur cuir. J’utilisais des gants en cuir d’une tannerie Française, et quand j’ai commencé à imprimer, j’ai vu qu’il était possible de faire des robes de soirée en cuir rose – incroyable ! ». Cavalli ouvre à ce moment là une boutique à Saint Tropez sur la French Riviera.

Cavalli lance officiellement sa propre ligne de vêtements pour femme en 1972 durant un évènement extravagant au Palace Pitti de Florence. Ses vêtements colorés aux formes près du corps deviennent rapidement une mode en Europe pour les classes aisées. L’une des premières célébrités à porter l’un de ses design fut Brigitte Bardot, et bientôt ses boutiques fournissent des tenues de soirée pour les clients jet-set des années 1970. Un peu plus tard, les créations de Cavalli furent comparées à celles de Gianni Versace, connu lui pour l’extravagance des années 1980.

Une mode qui dépasse

Durant les années 82, cependant, Cavalli semble perdre pied dans la mode comparé à d’autres italiens tels que les milanais Versace et Giorgio Armani qui gagnaient en notoriété mondiale. Cavalli quant à lui reste à Florence et ne prend plus part aux présentations saisonnières des nouvelles collections de la FashionWeek. Cependant, ses créations excentriques sont bientôt remplacées par des créations plus minimalistes et chics, comme la mode des années 1990.

Une image de marque retravaillée

Toute change après la rencontre de sa seconde épouse, la miss Autriche Eva Duringer qu’il rencontre alors qu’il est âgé de 37 ans, et elle 18 ans. Alors qu’il songe à arrêter, elle souhaite prendre une part importante dans l’entreprise et participe activement au remodelage de l’image de la marque.

L’impression sur Jean : une technique novatrice

Suite à cela et après avoir créé une méthode d’impression sur jean extensible, Cavalli lance une ligne de jeans qui fait un véritable carton. Il commence à présenter sa ligne de vêtements à la fashion week de Milan en 1995 et ses robes en mousselines courte et ses articles signature en motif zèbre (une référence pour toute une génération) font fureur auprès de la nouvelle génération. Cela inclue les chanteurs Christina Aiguilera, Jennifer Lopez, P-Diddy et David Beckham.

Un succès international

Cavalli se lance pleinement aux USA en 2002, et ses ventes triplent en un an seulement.

En 2003, Cavalli est choisi pour être grand maréchal du défilé du Colombus Day à New York. Des personnalités notables italiennes sont traditionnellement choisies, et d’anciens grand maréchaux inclurent Luciano Pavarotti et Franck Sinatra. Cependant, Cavalli est le premier créateur de mode à conduire la parade.

« Ce jour-là, un article du Wall Street Journal fut intitulé « America la Bella ». Il est identifié avec la communauté Italo-américaine que célèbre la parade. « Ce pays nous a donné à tous une opportunité et c’est pourquoi j’aime tant l’Amérique », écrit-il. « Car qu’elle accepte quiconque a le désir de construire. Un mélange de famille et d’entrepreneuriat ».

Einen Kommentar hinterlassen

Sie haben keine Erlaubnis zur Registrierung